L'immobilier à Audincourt
30 sept

L’automne est une bonne saison pour acheter un bien immobilier dans le Doubs !

Modern bright living room, white wall. 3D rendering

Vous aimeriez devenir propriétaire d’un bien immobilier dans le Doubs ? C’est le moment ! Septembre et octobre sont de bons mois pour emprunter avant une fin d’année qui pourrait être plus compliquée en raison des incertitudes et des enjeux qui se dessinent pour l’année 2018.

« Septembre est un mois phare pour l’immobilier marqué par le retour des emprunteurs après un été plus calme, analyse Jérôme Robin, directeur général de Vousfinancer.com. C’est donc une période clé pour les banques pour capter de nouveaux clients – notamment celles qui n’ont pas encore atteint leurs objectifs – ou conserver les parts de marché qu’elles ont acquises ces derniers mois… Pour les emprunteurs, c’est donc un moment opportun pour obtenir de bonnes conditions ».

Des objectifs de production de crédit déjà dépassés
Après un premier trimestre record et un 1er semestre globalement dynamique, beaucoup de banques ont actuellement atteint, voire même dépassé, leurs objectifs de production de crédit. Ainsi comme en témoignent les chiffres de la Banque de France (194 milliards d’euros de nouveaux crédits à l’habitat cumulés à fin juillet 2017, contre 114 milliards à fin juillet 2016), la production de crédit devrait atteindre un nouveau record en 2017 à près de 300 milliards d’euros. « Les banques ont beaucoup prêté en ce début d’année, atteignant pour certaines leurs objectifs annuels en seulement 6 mois, analyse Sandrine Allonier, directrice des relations banques de Vousfinancer. Dans le contexte actuel où elles anticipent une hausse des coûts de refinancement ainsi que davantage de contraintes pouvant peser sur leur rentabilité, le risque est que certaines décident de ne prêter qu’aux clients les plus rentables, ceux avec lesquels elles pourront mettre en place une relation de long terme.»

Vous n’avez encore jamais acheté de bien immobilier dans le Doubs ? Passez à l’action. Les banques accordent d’excellentes conditions aux primo-accédants qui ne sont pour la plupart pas encore « bancarisés » !

C.V. / Bazikpress © 3DarcaStudio

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée